Top 4 des activités insolites à faire lors d’un séjour en Islande

Le pays de Glace et de Feu est déjà en soi une destination de voyage qui sort totalement de l’ordinaire. Ce n’est pas alors étonnant si durant votre séjour en Islande, vous avez l’occasion de prendre part à plusieurs sortes d’activités insolites introuvables dans d’autres pays. Dans le cas où vous envisageriez de partir en vacances sur le territoire islandais, voici quelques-unes d’entre elles à essayer ou à faire dans la mesure du possible.

Essayer de trouver le peuple caché durant votre voyage en Islande

Le folklore islandais prend une place prépondérante dans le cœur et l’esprit de la majorité des locaux. Lors d’un circuit en Islande, il vous est alors possible d’en apprendre un peu plus sur l’Huldufólk ou le peuple caché qui serait composé de trolls, d’elfes ainsi que d’autres créatures légendaires tirées de la mythologique Nordique. En effet, vous pouvez alors participer à des visites guidées à Reykjavík qui sont organisées par des experts de l’Huldufólk afin de tenter de les découvrir en passant notamment par leur supposée habitation.

Faire un tour dans le musée phallologique islandais

Si vous êtes de passage dans la capitale islandaise, Reykjavík possède alors plusieurs sites d’intérêts incontournables. Qui plus est, l’un d’entre eux est des plus insolites puisqu’il s’agit d’une attraction touristique unique en son genre. En effet, un tour dans le fameux musée phallologique islandais s’impose pour faire des découvertes qui surprendront plus d’un visiteur ! Comme son nom l’indique, vous aurez alors l’opportunité d’y voir une importante collection de phallus provenant de différentes espèces de mammifères islandais et d’ailleurs. En sus, cette étonnante collection est étoffée de pénis qui proviendrait de certaines espèces de l’Huldufólk.

Plonger dans la faille de Silfra

La faille de Silfra qui se trouve dans le parc national de Þingvellir fait partie des principaux sites d’intérêts touristiques à impérativement découvrir en Islande. D’autant plus qu’elle permet de transformer une activité des plus ordinaires en une activité extraordinaire ! En effet, le rift de cette faille islandaise est rempli d’une eau tellement limpide qu’il est facile d’observer certaines parties de ses fonds depuis la surface. Qui plus est, il est possible de faire de la plongée avec bouteille dans la faille de Silfra, mais aussi du snorkeling. Sans oublier que la température de cette eau se trouve entre 2 °C et 4 °C qui ajoute un caractère insolite de plus à l’une ou l’autre de ces activités.

Effectuer une excursion extrême à Landmannalaugar en hiver

Bien que la meilleure période pour visiter la région du Landmannalaugar est en été, elle est par contre pratiquement inaccessible pendant la saison hivernale à cause de la neige. Cependant, il est quand même possible de la visiter en hiver si vous prenez part à une excursion qui s’apparente à de l’extrême pour une activité qui sort de l’ordinaire dans cette région de l’Islande. En effet, au lieu des chaussures de randonnées, les raquettes sont alors de rigueur pour l’explorer avec l’aide obligatoire d’un guide. Malheureusement, vous n’aurez pas la chance d’observer les montagnes colorées du Landmannalaugar pendant cette période de l’année lorsqu’elles sont couvertes d’un manteau neigeux. Mais, vous pouvez quand même profiter de la source thermale située à proximité du campement de base pour une baignade insolite en plein air entourée par la neige.

Une escapade riche en découvertes sur les terres iraniennes

Faisant partie des pays du Moyen-Orient, l’Iran est une destination captivante pour les touristes qui cherchent l’aventure. Les massifs montagneux et les sites historiques de cette contrée suscitent la curiosité de beaucoup de voyageurs. Le charme d’Alborz et de Zargoz séduira les fervents randonneurs à travers un paysage authentique. Un climat doux les  bercera tout au long des sentiers peu explorés. Par la même occasion, profiter également la rencontre des peuples nomades qui sillonnent les prairies des dômes iraniennes avec leur bétail.

L’ancienne ville de Persépolis sera un passage inoubliable au long de leur périple. Ils flâneront au cœur du désert pour découvrir une citadelle antique, regorgeant d’histoires aussi intéressantes que fantastiques. Une citadelle qui relate une vieille civilisation qui a dominé une partie du Moyen-Orient. Toute une activité décontractante comblée de récits les attend durant chaque escale qu’ils entreprendront au cours de leur voyage. Le carnet de notes des curieux sera rempli d’informations extraordinaires qui résumeront une portion de leur virée dans les traces de l’Empire Perse.

Une évasion inoubliable dans les sentiers des montagnes Iraniennes

Situées non loin de la capitale iranienne, Téhéran, les montagnes d’Alborz constituent un itinéraire phare pour les inconditionnels de la nature et du sport. L’accueil convivial de la population iranienne ne fera qu’accentuer le désir des touristes, pour mieux connaître cette magnifique nation. Un panorama qui défie toute imagination éblouira ces derniers une fois sur les pistes des reliefs d’Alborz. Quelques agences proposent des matériels adaptés à l’atmosphère en haute montagne, pour écarter les malaises lors des traversées. En altitude, il faut se munir de bouteilles à oxygène.

Les initiés pourront arpenter le chemin du pic de Damâvand, cette partie est généralement couverte de neige tout au long de l’année. D’ailleurs, voilà une opportunité pour les vacanciers de faire un peu de ski, hors des sentiers battus enneigés de l’hémisphère nord. Après, ils iront ensuite longer les artères du sud pour rejoindre les massifs de Zargoz. Il n’est pas rare de faire la rencontre des Bakhtiari en cours de route, des peuples nomades qui ont conservés leur mode de vie ancestral.

Sur les traces de la civilisation persane

Après les longues marches sur les deux grandes montagnes iraniennes, les villégiateurs seront emmenés à une expédition fantastique. C’est un parcours qui retrace le passé d’une puissance d’antan, à Persépolis. Le service d’un guide est recommandé afin de savourer chaque instant pendant le circuit en Iran. Érigé dans les plaines de Marv-e Dasht, Persépolis était une des anciennes capitales de l’Empire perse. Elle fut bâtie pour recevoir tout le peuple persan durant le Nouvel An Nowrruz, lorsque ces derniers apportaient des offrandes au Roi.

Les promeneurs auront à arpenter l’un des escaliers du côté ouest de la muraille pour arriver sur une vaste terrasse. Les amateurs de l’histoire seront en direct pour contempler les ruines et édifices en marbre qui ornent la cité. Il faut pénétrer un peu plus loin pour distinguer le grand palais d’Apadana. Les colonnes qui se tiennent encore debout témoignent l’immensité de l’architecture créée par le Roi Darius Ier. Personnages et animaux décorent les autres escaliers qui mènent entre autres vers la porte des nations. Un guide habitué assurera l’explication de ceux-ci.

L’Iran, une destination de choix pour un séjour touristique

Pays d’Asie occidentale, l’Iran est une destination de choix pour échapper aux tracas de la vie quotidienne. Avec la richesse de ses sites historiques et ses paysages grandioses, cette contrée a tout pour séduire les touristes. La visite de sa capitale Téhéran est une étape immanquable lors d’un voyage dans cette partie du continent asiatique. Cette métropole, située au pied des monts Elbourz, se distingue des autres villes iraniennes par ses nombreux sites aussi impressionnants les uns que les autres. Une balade sur les lieux permettra aux routards d’explorer, entre autres, la fameuse tour Azadi, l’un des monuments emblématiques de Téhéran. Fascinant, cet édifice en forme de « Y » inversé est recouvert de milliers de plaques de marbre. Il a été érigé en 1971 pour célébrer les 2 500 ans de l’Empire perse. Son style architectural représente le savoir-faire de l’architecte irano-canadien Hossein Amanat. En visitant cette tour, les vacanciers verront un musée exposant différentes collections d’objets, pour ne citer que la copie du cylindre de Cyrus. De plus, ils y apercevront un panneau illustrant l’histoire de la Révolution blanche.

Le musée national d’Iran et les Joyaux de la couronne, deux sites exceptionnels

Au cours de leur séjour à Téhéran, les globe-trotters verront le musée national d’Iran. Cet établissement archéologique, inauguré en 1937, illustre la civilisation, l’art et la culture perse à travers les ères. Il est constitué de bâtiments exposant différents objets datant du Paléolithique, du Néolithique et de l’âge du bronze. Les vacanciers y apercevront aussi une multitude de pièces des époques mèdes, achéménides, séleucides, parthes et sassanides. En visitant cet édifice, ils admireront, entre autres, des figurines animales et humaines vieilles de 9 000 ans. Ces statuettes ont été découvertes à TeppeSarab, dans la province de Kermanshah. Les routards ne manqueront pas non plus d’y contempler la statue de Darius Ier, la sculpture d’un prince parthe et une vase rhyton achéménide en or massif. Au cours de leur voyage à Téhéran, ils profiteront également d’un passage au musée des Joyaux de la couronne. Ils y seront étonnés par la splendeur de différentes collections de joaillerie. Ce somptueux établissement expose des trônes, des aigrettes, des tiares, des épées et des boucliers. De plus, les globe-trotters y verront une couronne impériale décorée de diamants et d’émeraudes.

Une escapade dans la ville de Chiraz

Pour terminer leur voyage en Iran, les touristes se rendront dans la ville de Chiraz, la capitale de la province du Fars. Tout comme Téhéran, cette métropole enchantera certainement les visiteurs avec ses nombreux sites et leur promettra un dépaysement total. En se promenant dans les jardins Musalla, par exemple, les vacanciers arriveront au mausolée de Hafez et son mémorial. Construits en 1935, ces monuments représentent l’œuvre de l’architecte et l’archéologue français André Godard. En poursuivant leur périple à l’ouest du bazar de Vakil, les routards découvriront la mosquée Vakil. Cet édifice religieux a été érigé entre 1751 et 1773 durant la dynastie Zand. Les bourlingueurs y apercevront une vaste salle de prière de 2 700m² qui se démarque par ses 48 piliers monolithiques. Ces derniers sont sculptés en spirales et sont agrémentés de feuilles d’acanthe. Au cours de leur séjour à Chiraz, les globe-trotters verront aussi la citadelle de Karim Khan. Cette forteresse, bâtie vers 1766, est réputée pour son style architectural fascinant. À noter que son fils et successeur Mohammad Reza Pahlavi a transformé une partie de ce bastion en musée en 1971. Pour ne rien manquer de leur circuit à Chiraz, les touristes visiteront la maison Qavam. Cette résidence traditionnelle persane est constituée de magnifiques jardins et de fontaines.

Vivre dans l’ambiance des peuples sud-africains pendant les vacances

 

Les voyageurs vivront certainement des moments forts en parcourant l’Afrique du Sud, une terre qui promet des vacances inoubliables. La nature généreuse qui englobe de nombreux endroits fascinants accueillera les visiteurs avec des panoramas qui n’existent nulle part ailleurs. Concernant les havres de paix, des plages paradisiaques et des réserves nationales… abondent dans toutes les régions sud-africaines. En effet, ce ne sont pas les lieux d’intérêts qui manquent lors d’un voyage en Afrique du Sud. Mais, le principal souci des voyageurs est : comment vivre pleinement et avec sérénité cette virée ? La réponse est simple, il faut juste savoir adopter quelques règles et modes de vie. Sachez que dans ce pays, hormis sa grande diversité ethnique, d’autres influences sont aussi ajoutées à leur coutume au fil des années. Voilà pourquoi de différentes approches et modes de vie seront à imiter pour vous fondre dans une foule sud-africaine.

 

Le savoir-vivre dans les townships et dans tout le pays

 

D’abord dans les banlieues, vous remarquerez que la solidarité fait partie des quotidiens des habitants. Politesses, salutations amicales… sont exigées dans les townships, car ils vivent dans ces conditions depuis très longtemps. La plupart des jeunes sont ouverts aux autres cultures, mais ils vous feront sûrement comprendre qu’ils vivent leurs traditions avec fierté. Les proches se saluent avec une accolade, mais pour les voyageurs, une simple poignée de main suffit. D’ailleurs, vous devrez parler en anglais pour commencer une discussion formellement avec vos interlocuteurs pendant les voyages en Afrique du Sud. Par contre, dans les endroits peu fréquentés comme les bars ou les parkings… laisser un pourboire est une pratique courante. Par exemple, dans une station-service, les pompistes se chargeront de vérifier la pression des pneus, les niveaux d’huile… Pour ce petit service, vous devrez y laisser un surplus, de même pour les porteurs dans les aéroports…

Les habitudes alimentaires des habitants de l’Afrique du Sud

En prenant surtout une chambre d’hôte, vous apercevrez de différentes habitudes alimentaires qui triomphent parmi la population sud-africaine. Pendant le braai, un barbecue du dimanche, ils réunissent amis et familles dans leurs foyers autour d’un repas délicieux, une grillade de viandes, porcs, bœufs et saucisses. Ceci est fait pour s’accrocher à la valeur de la familiarité et pour donner un peu plus de fun à la petite fête, d’autres communautés rejoignent les lieux de pique-nique. Voyager en Afrique du Sud pour jouir de cette sorte de coutume qui montre la spécificité de cette grande nation. Puis, pour marquer l’ambiance, ils se partagent des bières locales appelées umqumboti qui est très célèbres comme accompagnement de grillades sud-africaines. Par ailleurs, le road-house fait également partie de leurs habitudes dont le concept se place tout près des fast-foods occidentaux. Le boerdog est une sorte de hot dog qui est toujours fourré de boerwors, la fameuse grosse saucisse épicée des Sud-Africains.