Un voyage au cœur des sites naturels canadiens

Riche de par sa culture, ses sites naturels et ses monuments, le Canada est une destination de choix pour se dépayser. D’ailleurs, si vous y aller le temps des vacances, vous êtes invité à faire une escapade dans ses parcs nationaux et ses réserves.

Le parc national du Gros-Morne

Le parc national du Gros-Morne est un site à absolument visiter si vous êtes de passage à Terre-Neuve. Il s’agit d’une aire protégée connue pour son beau paysage entre monts et mer. Vous y verrez également de somptueux fjords majestueusement sculptés par Mère Nature. Outre son décor, ce site attire de nombreux touristes grâce à la paisibilité qui y règne. Loin de tous les tumultes urbains, ce lieu est idéal pour s’évader au cœur de la nature. Pendant votre voyage au Canada, vous pourrez y faire de la randonnée, du kayak et du camping. Si vous comptez vous rendre au parc national du Gros-Morne durant l’hiver, vous aurez peut-être la chance d’y faire du ski. Mis à part cela, sachez que cet endroit n’est pas beaucoup fréquenté par les animaux, notamment les mammifères. Cela dit, pendant votre excursion, il est possible que vous aperceviez des caribous des bois, des orignaux, des renards roux et des lièvres arctiques.

Le parc national de la Mauricie

Situé dans la région du même nom, le parc national de la Mauricie est un site qui mérite un détour lors d’un voyage au Canada. Cet endroit est un véritable paradis pour faire des expéditions en pleine nature. D’ailleurs, il se prête parfaitement aux randonnées. Profitez de votre balade pour observer la faune locale. Cette dernière est constituée de nombreux mammifères, dont des loups de l’Est, des écureuils roux américains et des petites chauves-souris brunes. Côté avifaune, le parc national de la Mauricie est un havre pour les roitelets à couronne rubis, des parulines à joues grises ainsi que des grives solitaires. Outre les randonnées, vous avez la possibilité de faire de la pêche sportive dans cette réserve. Certains de ces lacs regorgent d’épinochettes, de chabots à tête plate et bien d’autres encore. Enfin, sachez que, tout comme le parc national du Gros-Morne, cette réserve est idéale pour faire du ski de fond et de la raquette à neige en hiver.

La réserve de parc national de Nahanni

Terminez votre voyage au Canada par une visite de la réserve de parc national de Nahanni. Cette dernière est célèbre de par ses chutes d’eau et ses canyons. Ce terrain plaira certainement aux amateurs de canyoning et de kayak. En outre, si vous êtes un féru de randonnées, vous aurez accès à de nombreux sentiers balisés ainsi que divers points de vue une fois sur place. Votre promenade aura lieu dans un cadre enchanteur loin des immeubles imposants et des routes bruyantes. Là-bas, vous ne verrez que des chaînes de montagnes, des forêts de sapins et des sources chaudes sulfureuses. Ce tableau est animé par quelques animaux comme les chèvres des montagnes Rocheuses, des mouflons de Dall et des castors du Canada. Mis à part cela, vous apercevez divers oiseaux durant votre périple. La réserve de parc national de Nahanni est un havre pour les cygnes trompettes, les éperviers bruns et bien d’autres encore.

La Tanzanie : le plus grand zoo naturel du monde

La Tanzanie est une destination africaine de renom. Elle offre à ses visiteurs des moments intenses grandeur nature avec l’observation de faunes sauvages dans de grands parcs nationaux, à l’image de Serengeti. Cet endroit s’étale sur 15 000 km². Il héberge environ 4 millions d’animaux et 400 espèces d’oiseaux. On peut dire que la vie animale y est plus importante qu’ailleurs.C’est peut-être la raison pour laquelle il a été listé par l’UNESCO comme patrimoine mondial.Le parc est divisé en trois. Du côté des plaines, on a un décor infini d’arbres et de prairies. Cette zone est généralement occupée par les gnous bleus de décembre à mai. Dans le couloir occidental de la réserve, le paysage est dominé par une savane marécageuse couverte d’argile noire. On y aperçoit également la rivière Grumeti, l’abri des crocodiles du Nil. Enfin, dans le nord du Serengeti existe un petit village qui sert de campement aux membres du personnel de différentes associations qui mènent une enquête dans la région.

Les richesses du parc national Serengeti

Un safari Tanzanie est très prometteur avec la visite du Serengeti. Dotée d’un climat désertique, avec une température moyenne de 24°C, cette merveille de l’Afrique est constituée de prairies boisées,de plaines verdoyantes du sud et du sud-est, de kopjes et de marais. La savane domine la majeure partie de la réserve. La présence d’eau permet aux acacias de s’épanouir et aux girafes de se nourrir.Environ un demi-million de zèbres, des centaines de milliers de gazelles de Thompson et de Grant, des dizaines de milliers d’impalas, de topis, de bubales, d’élans et d’antilopes occupent cette aire protégée. C’est un véritable terrain de chasse pour les prédateurs tels que les lions et les léopards. On y trouve, entre autres, des rhinocéros noirs ainsi qu’une importante population de gnous, surtout pendant la période de la grande migration. Cet impressionnant phénomène naturel commence vers la deuxième quinzaine du moisd’octobre et prend fin au début décembre.

L’incontournable parc national d’Arusha

Après avoir exploré Serengeti, les touristes peuvent continuer leur safari Tanzanie au parc national d’Arusha. En termes de superficie, ce dernier est vraiment petit par rapport au premier. Cependant, il n’est pas moindre côté paysage et richesse naturelle.Ce sanctuaire sauvage, perché à 1 380 m d’altitude, possède une surface de 137 km².Il est entouré de collines à la végétation luxuriante et bénéficie d’un climat agréable. Souvent négligée par les voyageurs, la réserve d’Arusha ne manque toutefois pas d’intérêt.Elle abrite des éléphants, des girafes, des buffles, des phacochères, colobes guérézas, des cercopithèques à diadème, etc.Le mont Méru, le Kilimandjaro, une forêt d’altitude, des cratères et les lacs alcalins de Momela, tous ceux-là constituent le décor environnant du parc.

Réussir son voyage d’affaires, tout est une question d’organisation

Partir en voyage d’affaires est un projet qui doit être minutieusement préparé. De la réservation du billet au choix de l’hôtel, en passant par la préparation des documents utiles pour le déplacement, tous les détails doivent être réglés efficacement pour ne pas avoir à retarder, voire même annuler son voyage. Voici comment vous organiser pour faire en sorte que votre déplacement ne soit pas un total fiasco.

Le déplacement

Réussir son voyage d’affaires commence par préparer le déplacement en lui-même. Hébergement, mode de transport, restauration, déplacement sur place, autant de points sont à prendre en compte pour que le voyage puisse se dérouler correctement, ce qui est loin d’être une mince affaire. Pour vous faciliter la tâche et s’assurer que le départ se passe sans encombre, faire appel à une agence de voyage peut être une excellente alternative.

Un expert en voyage d’affaires représente un atout indispensable, notamment grâce à sa capacité à optimiser votre budget de déplacement, sans oublier la qualité de ses contacts et de son expérience en termes d’organisation de voyage d’entreprise. L’agence dispose également de ressources importantes pour assurer la qualité de votre voyage du départ jusqu’à votre retour. Elle se chargera en effet de la réalisation de votre billet, de votre hébergement ainsi que du moyen de transport une fois sur place. Elle négociera même à votre place pour pouvoir bénéficier d’une remise.

Les documents

Outre les documents concernant le but de votre voyage, partir en voyage d’affaires exige également la préparation des formalités administratives, surtout lorsqu’il s’agit de partir pour un pays étranger. Vous devez dans cette mesure faire une check-list de tous les papiers qui seront utiles pour composer votre dossier. Passeport, visa, différentes pièces justificatives doivent être prêtes pour pouvoir se déplacer.

La valise

Partir en voyage d’affaires, c’est aussi préparer sa valise. Dans la vôtre, pensez à emporter l’essentiel. Pour ne pas perdre de temps à l’aéroport, préférez une valise cabine. Autrement dit, voyagez léger, cela vous permettra de profiter d’un maximum de mobilité. Avant de remplir votre valise, faites un point sur la météo et le climat de votre destination. Cela va vous permettra de choisir efficacement les vêtements les plus adaptés sans que vous n’ayez à emporter toute votre garde-robe. Enfin, n’oubliez pas d’emporter un dictionnaire de traduction si besoin et veillez également à vous renseigner sur la culture locale.

Passer un séjour authentique au Costa Rica

Le Costa Rica est une destination idéale pour ceux qui souhaitent passer des vacances en famille, en couple ou entre amis au cœur de l’Amérique. Bordée à la fois par l’océan Pacifique et la mer des Caraïbes, cette contrée recèle de nombreuses stations balnéaires qui proposent diverses activités dépaysantes. De surcroît, elle bénéficie d’un climat tropical en raison de sa situation géographique proche de l’équateur. Les vacanciers, en voyage au Costa Rica, pourront ainsi y dénicher un havre de paix pour profiter des bienfaits du soleil, surtout sur les splendides plages. Parmi ces dernières, on cite Manuel Antonio qui se trouve dans la région pacifique centrale et fait partie des meilleurs rivages de la planète. Ce site séduit les routards de par son étendue de sable fin qui longe le fond d’une baie et ses eaux turquoise. Il se démarque aussi par sa biodiversité incroyable. À noter que cette zone représente une réserve nationale qui abrite une faune riche. Dans les arbres, on observe, par exemple, des capucins moines, des paresseux, des singes hurleurs, divers spécimens d’oiseaux et bien d’autres encore.

Explorer la réserve de Tortuguero

Voyager au Costa Rica offre l’occasion de découvrir le parc national de Tortuguero. Ce site se localise dans la province de Limón, dans la partie nord-est du pays. Cette zone comprend onze habitats différents renfermant une importante variété biologique. Entre autres lieux dignes d’intérêt, les plages et les lagons sont à ne pas manquer. Sur place, on trouve également des marais et une forêt humide qui attirent les amoureux de la nature avec leur faune incroyable. Bien entendu, la réserve de Tortuguero est un endroit destiné à la préservation des tortues de mer. Les visiteurs pourront ainsi y observer diverses espèces de ces reptiles, notamment des tortues vertes, des tortues à écailles ainsi que des tortues bourbeuses. Ils auront aussi l’opportunité d’y croiser d’autres animaux aquatiques, à l’instar des lamantins, des caïmans, des dauphins… En rejoignant les canaux, les routards seront invités à s’adonner à une belle promenade en bateau pour contempler des paysages exotiques.

Un petit détour au parc national Corcovado

Tout au long d’un voyage au Costa Rica, la découverte du parc national de Corcovado est à absolument intégrer dans l’itinéraire. Situé dans la péninsule d’Osa, ce site renferme des trésors naturels considérables. Celui-ci abrite une immense forêt primaire faisant la fierté de l’Amérique centrale. À titre d’information, cette zone détient la plupart des espèces d’arbres de la contrée. On y trouve notamment des marais de palme et des mangroves qui comprennent une variété de plantes faisant rêver les botanistes. En ce qui concerne les animaux, on y recense, entre autres, un grand nombre de félins comme le puma, le chat-tigre, le jaguar, le margay et bien plus encore. Du côté de l’île de Caño et du golfoDulce, les visiteurs croiseront une faune marine incluant des dauphins bouteilles, des baleines à bosses, des brochets de mer…

 

Des paysages splendides à découvrir

La description du Cambodge dans certains récits aventureux offre une invitation à une grande aventure. Pour cela, la randonnée reste l’option idéale pour sillonner ses paysages dotés d’une grande beauté incomparable.

Excursion dans la région de Battambang

Avec ses vallées verdoyantes à couper le souffle, la ville de Battambang séduit les voyageurs par son environnement paisible et l’aspect colonial de son architecture. Localisé à une journée de route de Phnom Penh, cet endroit est un véritable paradis pour les passionnés de la nature. Durant leurs séjours au Cambodge, ces derniers auront le privilège de vagabonder dans les environs verdoyants de Battambang. Ainsi, cet itinéraire leur permet de découvrir la nature profonde et rustique de ce pays. En parcourant la campagne, les randonneurs peuvent se rendre aux temples en ruine tout en faisant une halte dans les villages aux différentes formes d’artisanat.

Une échappée à travers le long de la côte cambodgienne

La côte cambodgienne réserve tant de surprises agréables à ne pas manquer à l’occasion des séjours au Cambodge. Elle s’allonge entre Kep et Sihanoukville et il faut au moins une semaine pour explorer en profondeur ce littoral. Au passage, les vacanciers peuvent faire escale à Kampot tout en profitant de son temps. Dans ce circuit, une virée au parc national du Bokor vous permet de respirer un gros bol d’air pur. Il est à noter que Kampot et Kep sont toujours considérés par les locaux et les touristes comme des lieux de villégiature. D’ailleurs, leur charme paisible subsiste encore aujourd’hui.

La région Nord-est, des endroits agréables et ludiques

Malgré la déforestation dans les régions sauvages de Mondolkiri ou de Ratanakiri, elles possèdent encore une âme particulière, celle des beaux paysages qu’on peut découvrir le temps des séjours au Cambodge. Pendant cette visite, vous pouvez remonter la vallée du Mékong en passant par Kompong Cham, Kratie ou encore Chhlong. Au cours de cette escapade, vous allez sans doute remarquer que la nature cambodgienne peut s’apprécier d’une autre façon. En effet, elle se décline chacun à leur façon, rocheuse, boisée, escarpée ou humide.

Le parc national de Khao Sok

Le parc national de Khao Sok se situe dans la province de Surat Thani avec une superficie totale de plus de 730 km2 dont la superficie du lac Cheow Lan. Ce sera une expérience très intéressante et passionnante lors de voyage en Thaïlande pour ceux qui aiment la nature sauvage et les choses nouvelles.
Le parc national de Khao Sok est une destination fascinant pour toute personne qui préfèrent une aventure d’été en Thaïlande. Le parc national de Khao Sok est également l’un des parcs naturels les plus anciens du monde situé entre les provinces de Phu Ket, Krabi, Khao Lak et Ko Samui.

Les forêts tropicales dans le parc national de Khao Sok

 

Les forêts tropicales dans le parc national de Khao Sok a eu 160 millions d’années, c’est également l’une des plus anciennes forêts tropicales du monde. Le meilleur moment pour visiter Khao Sok est la saison sèche, de décembre à avril. À ce temps- là, vous verrez les falaises calcaires et les cascades magnifiques en ramant le bateau pour faire la promenade du parc.
Le parc national de Khao Sok est formé il y a des millions d’années en raison de l’érosion de la nature ainsi que des séismes, cela a créé une apparence unique de Khao Sokcomme aujourd’hui avec des centaines de montagnes calcaires autour du lac Cheow Lan
Le parc national Khao Sok est la combinaison des forêts décidues humides tropicales et subtropicales  qui présente annuellement des pluies tropicales de la mer d’Adaman de l’océan Indien d’où un beau paysage grâce à l’érosion des montagnes rocheuses et des forêts. La découverte la plus impressionnante du parc national de Khao Sok est le complexe de la jungle et les grottes.

Découvrir la nature en radeau en bambou le long de Khao Sok

Lors de vos voyage en Thaïlande, les touristes peuvent découvrir la nature en radeau en bambou le long de Khao Sok et admirer la nature en Thaïlande avec les montagnes calcaires majestueuses. Les oiseaux sautent sur des rocheuses, les serpents enroulent sur l’arbre … quelques fois, vous pouvez votre des flottant dans la rivière.
Durant le voyage en Thaïlande, de nombreux touristes sont attirés par des singes malins dans la grotte des singes. Avec des mouvements professionnels et habiles, ils peuvent cueillir la meilleure noix de coco pour inviter les touristes à profiter. Il vaut mieux que vous devez vous plonger dans les sources minérales chaudes en vue de se détendre et d’oublier toute la fatigue du voyage. Donc, lors de voyage en Thaïlande, le parc national Khao Sok reste une destination à ne pas manquer.

Funérailles des Mong noirs

On participe aux funérailles des Mongs noirs avec une hotte de 10 – 20 kg de riz. Un flacon de 5 – 10 litres d’alcool et 50.000 dongs qui seront donnés au maître.

Faites une excursion à Sapa pour découvrir cette tradition des Mongs noirs. Dans le village de Cat Cat qui se trouve à plus de 3 km du bourg de Sapa. Le chemin vers le village serpente selon le ruisseau de Muong Hoa. Pas trop loin du bourg mais la vie des villageois Cat Cat reste encore très sauvage.

Les différents rite du funérailles des Mongs noirs.

A cause de la pluie pendant des jours, le chemin est plein de boue. Des pas difficiles marquent profondément sur le chemin. Les personnes arrivant à l’enterrement d’une fille. Mong noir portent des bottes de caoutchouc en raison du chemin glissant.
L’ambiance des funérailles n’est pas différente à celle de la fête. Des hommes ivres sont partout ! De la porte à la véranda et à l’étable de buffles. A l’intérieur de la maison, on se réunit autour le grand tambour et le syrinx des Mong.
Selon les habitants locaux, l’enterrement rend des vivants heureux car les morts iront au paradis avec leurs ancêtres. L’organisation de l’enterrement dépend de la raison de la mort. Il existe de grandes différences entre les vieux morts et les jeunes morts. Entre les morts à la maison et les morts dans la rue.
Pour la mort des vieux, le cadavre est gardé pendant 3 – 5 jours. Ses vêtements seront changés et il sera mis dans le cercueil avant d’être enterré. Les jeunes morts ne sont pas mis dans le cercueil mais au milieu de la maison et organise des funérailles. La mort sera transféré à la forêt et on commence à assembler le cercueil. Les personnes mort dans la rue, un chantier sera établi dans la cour ou dans le jardin.

La premiére rite au Funérailles

Les villageois participent à l’enterrement avec une grande hotte de 10 – 20 kg de riz, un flacon de 5 – 10 litres d’alcool et 50.000 dongs. Le maître ne reçoit que 50.000 dongs, si on donne 100.000 dongs, il rendra une moitié.
Des parents et amis reconduisant le mort entrent dans la maison avec le flacon d’alcool pour réaliser les rites. On verse de l’alcool dans le verre, le met près des lèvres de la mort et tourne le verre sur sa figure. Lors de l’enterrement, on se bavarde joyeusement, boit de l’alcool et joue du syrinx et du tambour toute la journée et la nuit.
C’est l’enterrement d’une fille morte de maladie. Après l’avoir trouvé morte sur le lit, son frère annonce la nouvelle en tirant deux coups de feu dans le ciel. Le sorcier est invité, la mort porte de nouveaux vêtements et chaussures, ses pieds sont serrés par une pièce d’étoffe blanche, pas noire comme celle utilisée dans la vie quotidienne.
Le premier rite des funérailles est le rite de Cheval. Le cadavre est suspendu sur une pièce de bois plane dans la maison, son corps et ses pieds sont garrottés et couverts par beaucoup de vêtements. On attache un coq à une arbalète et à un couteau pour faire l’oblation à la mort.

Le deuxiéme rite du culture.

Pour le deuxième rite, des Mong noir éventrent le bœuf ou le cochon. Ces animaux sont présentés à la mort, puis leur viande seront utilisée pour faire des plats et distribuée aux participants. Le maître recevra les jambes arrière et la queue.
Le troisième jour, on continue à boire, à manger et à danser autour du cadavre. L’air plein d’odeur de l’alcool, de la viande et de la foule.
Le jour d’enterrement est fixé par la famille de la mort et le sorcier. Ce rite se produit souvent de bon matin ou à la chute du jour. La tombe est située à environ 2 km de la maison. Des femmes rajustent la tenue de la mort tandis que les hommes creusent la fosse. Le sorcier récite une leçon de culte, met une serviette rouge dans l’habit de la mort et ferme le cercueil. Les femmes sont rentrées au village, les hommes, après avoir comblé la fosse, courent très vite.
12 jours après l’enterrement, on fait un autre culte à la mort. On invite la mort à visiter la maison pour la dernière fois. Désormais, la mort part éternellement.

Réservez votre excursion à Sapa avec agence voyage Vietnam qui vous fera découvrir toutes les facettes de Sapa : ethnies, rizières en terrasse à perte de vue, les marchés des ethnies minoritaires dans la région de Laos Cai.

Ce qu’il faut découvrir lors d’un voyage en Thaïlande

Vous êtes à la recherche d’une destination de rêve pour vos vacances ? Pourquoi ne pas vous aventurer en Asie ? La Thaïlande est un véritable paradis pour les voyageurs désirant explorer de nouveaux horizons. Un voyage dans ce pays vous permettra de découvrir ses sites historiques, sa gastronomie et enfin ses sites naturels.

Explorer la ville historique de Sukhotaï

La ville de Sukhotaï est la première capitale de la Thaïlande. Elle fut bâtie en 1238. Lorsque vous ferez un tour dans cette cité, ne manquez pas d’explorer les nombreux vestiges qu’elle renferme. Cette agglomération classée au patrimoine mondial de l’UNESCO abrite de très beaux sites archéologiques. Vous trouverez à cette adresse des édifices en ruine tels que des temples construits en brique et en latérite. Vous observerez des monuments comme le WatChediChetTaeo et la statue de Wat Si Chum. Si vous voulez profiter au maximum de votre visite à Sukhotaï, il serait préférable de se rendre dans cet endroit assez tôt dans la journée, car de nombreux touristes viennent envahir ses sites.

Goûter les spécialités culinaires thaïlandaises

Lors d’un voyage en Thaïlande, impossible de ne pas succomber aux mille et une saveurs dont dispose la cuisine thaïlandaise.Vous pourrez déguster de très bons plats locaux que ce soient dans les stands ambulants ou les restaurants. Il est possible de consulter un forum Thaïlande pour avoir une idée sur les meilleures adresses à visiter lors de votre séjour. Sinon, au cours de votre escapade gastronomique, vous aurez un large choix entre des mets frits, des soupes, des nouilles et d’autres recettes tout aussi délicieuses. À titre d’exemple, vous goûterez au Nua phatnam man hoi, au Pad thai ou au Laab. Ce dernier est de la viande de porc hachée avec des épices. Ensuite, si cela vous tente, vous mangerez des insectes. Vous en trouverez sur les marchés. Il y a notamment des scorpions, de vers à bambou, des fourmis rouges, des punaises et bien d’autres encore. Enfin, côté rafraîchissement, vous devriez vous désaltérez avec des shakes. Il s’agit de jus frais mixés avec de la glace pilée.

Vivre des moments exaltants à Phuket

Phuket est la plus grande île thaïlandaise.La province dans laquelle elle se trouve et une des villes qu’elle abrite ont également le même nom.L’île est longue de 50 km et large de 20 km. Sa superficie totale est de 536 km2. Faites un tour dans cette destination où le tourisme de masse est très répandu. Vous profiterez des plages et vous serez ébahi par les étendues de sables fins qui font la renommée de cet endroit. Ce lieu est doté de splendides baies dans lesquelles vous pourrez pratiquer plusieurs activités. Il y a notamment les baies de NaiHarn et de Chalong. Si vous êtes amateur de plongée, vous serez plus que ravi. Les alentours de ce petit coin de paradis sont propices à l’exploration de la richesse faunistique des fonds marins.

Les Tsingy de Madagascar, un joyau de la civilisation Malagasy

Au même titre que le palais de la reine ou les archipels autours de l’ile, les Tsingy de Madagascar font partie des sites incontournables lors d’un séjour à Madagascar. En visitant cet endroit, vous effectuerez un voyage dans le temps et découvrirez l’un des symboles de l’ancienne civilisation Malagasy

Histoire des Tsingy de Madagascar

Les Tsingy de Madagascar figurent parmi les sites historiques les mieux préservés de Chine. Elles ont été intégrées au patrimoine mondial de l’humanité en 1987 par l’UNESCO. Il s’agit de la plus importante collection de roche massive taillée par l’érosion et l’effet du temps. Par ailleurs, sous l’initiative de l’état au début du XXe siècle , avec la collaboration des natifs et des élues locaux , de plusieurs ingénieurs ainsi que de millions d’ouvriers, les sites de pierre rocheuses sont ouverts au grands publics et aménagé de façon à être visiter. Au cours d’un voyage à Madagascar tout inclus, vous découvrirez 2 complexes architecturaux de Tsingy. Au nord le Tsingy de l’Ankarana et à l’Ouest par le Tsingy de Bemaraha, dispersées sur une surface de plusieurs km2 de terrain en logeant la côte Ouest. Ces Tsingy sont composés de pierres taillées en lames et font la renommée du pays.

Petite visite-guidée du Tsingy de Bemaraha

Le Tsingy de Bemaraha est étendu dans une surface de plusieurs hectares. Elle longe toute la côte Ouest. Elle est située à 200 km de la ville de Morondava Elle possède 2 points d’accès principaux à savoir l’entrée par la gorge de Manambolo en longeant la rivière ou par la route principale. Une randonnée d’environ 4 H pourra vous amener en haut dans la pointe du Tsingy, une harmonie Parfaite et Préservée. Près de là, coule une rivière le Manambolo. A quelque kilomètre, au côté nord du site se place les complexes hôteliers que les touristes peuvent réserver. De surcroît, le Tsingy de Bemaraha compte 50 ha d’espace vert et regorge des milliers d’espèces endémiques en fane et en flore tel que les lémuriens et orchidées

Quelques informations supplémentaires

Les Tsingy de Madagascar abritent les plus importantes espèces endémiques de Madagascar avec près d’un million d’espèces, d’où son appellation « Musée de la nature ». Vous y contemplerez les caméléons, les lémuriens. Elle est un musé de la nature, à travers les formes et les grottes des tsingy et bien d’autre encore. Par ailleurs, Les tsingy ne sont accessibles que durant la saison sèche de l’ile c’est-à-dire de Mai en novembre. Les portes sont ouvertes de 8 h 30 min à 16 h 30 min. De surcroît, ce complexe fait partie des endroits prisés de Madagascar. Si vous souhaitez éviter la foule, mieux vaut écarter tous les jours de congé malagasy et partir tôt le matin.

Un voyage aventure inoubliable en Afrique du Sud

L’Afrique du Sud est une destination de choix pour les touristes qui veulent explorer des richesses naturelles uniques. Pour commencer la découverte, les globe-trotters pourront, par exemple, s’aventurer dans le parc national Kruger. Ce dernier se situe au nord-est du pays. Il s’avère être la plus grande réserve animalière sur ce territoire. En effet, sa superficie est de 20 000 km².Il sert de refuge à divers mammifères, notamment des guépards, des lycaons, des hyènes, des zèbres, des hippopotames, des phacochères, des girafes, des impalas, etc. Dans ce site exceptionnel, les routards trouveront en abondance de grands animaux comme des lions, des éléphants, des rhinocéros, des léopards et des buffles ou les « Big Five ».À part cela, cette aire protégée abrite aussi 119 espèces de reptiles, 52 variétés de poissons, 35 espèces d’amphibiens et 517 spécimens d’oiseaux dont les 253 sont endémiques du parc.

Visiter la montagne de la Table

 

La montagne de la Tableest un lieu incontournable lors d’un voyage en Afrique du Sud. La ville du Cap est symbolisé par cette montagne. Cette dernière se situe dans la province du Cap Occidental. Elle est aussi protégée dans le parc national de la montagne de la Table. Ce massif fait partie de l’une des sept nouvelles merveilles de la nature. Il possède 1 500 espèces de plantes, notamment des fynbos et des proteas qui sont des végétaux typiques de l’Afrique du Sud. En ce qui concerne les animaux, les aventuriers y découvriront des damans du Cap, des porcs-épics, des mangoustes, des serpents et des tortues. En outre,les amoureux de la spéléologie auront l’opportunité d’explorer les cavernes et les grottes de cette montagne. De plus, une cadre agréable s’offre à eux, car les cavités sont creusées dans le grès, mais non dans le calcaire. Par ailleurs, les globe-trotters qui veulent atteindre le sommet de la montagne de la Table pourront monter à pied ou prendre un téléphérique.

Découvrir le parc national des Éléphants d’Addo

 

Pour poursuivre l’aventure durant les séjours en Afrique du Sud, le parc national des Éléphants d’Addo est un site à ne pas manquer. Celui-ci est situé à 72 km de Port Elizabeth. Il s’étend sur une superficie de 120 000 ha. De par son ampleur, ce lieu est le troisième plus grand parc en Afrique du Sud. Cette vaste réserve naturelle préserve des éléphants d’Afrique. En effet, plus de 450 éléphants sont protégés dans cet endroit. Toutefois, ce site abrite d’autres mammifères tels que des buffles, des gnous noirs, des rhinocéros noirs, des antilopes, des lions, des léopards, des grands koudous, des phacochères et des hyènes tachetées. Hormis ces animaux, les touristes auront l’opportunité de rencontrer diverses espèces d’oiseaux sur les zones côtières du parc. Parmi ces oiseaux, on compte le fou du Cap, le manchot du Cap et la sterne de Dougall. En outre, cet endroit loge aussi une importante population de bousiers.


Warning: html_entity_decode(): charset `none' not supported, assuming utf-8 in /home/ovhd10/public_html/voyager-forum.com/wp-content/themes/twentyfourteen/inc/template-tags.php on line 28

Warning: html_entity_decode(): charset `none' not supported, assuming utf-8 in /home/ovhd10/public_html/voyager-forum.com/wp-includes/general-template.php on line 3843