Voyage en Californie : nos conseils pour bien le préparer

Pour passer du temps entre amis ou en famille loin de la routine, vous avez l’embarras du choix en termes de destination. Pourquoi ne pas partir en Californie ? Si c’est la première fois que vous allez dans cet État, retrouvez ci-après quelques conseils pour bien préparer le voyage. Pour ceux qui ont l’habitude de se rendre en Californie, il s’agit d’un simple rappel.

Réaliser les formalités administratives

Avant de partir en Californie, pensez à emmener votre passeport et à demander l’ESTA. Cette dernière désigne une autorisation qui vous permet d’entrer sur le sol américain pendant une durée maximum de 90 jours. Au-delà de ce délai, vous êtes obligé de demander un visa. La demande de l’ESTA est à réaliser sur le site officiel du gouvernement américain. Sachez que c’est une démarche à réaliser uniquement dans le cas d’un voyage en Californie en avion. Si vous voyagez en voiture, pensez à remplir le VISA WAIVER.

Pour protéger vous et votre famille des éventuels problèmes de santé en cours de route, n’hésitez pas à souscrire une assurance voyage. Toutefois, cela ne s’avère pas obligatoire si vous disposez d’une assurance voyage au moment de la création de votre compte bancaire.

Choisir son moyen de transport

Une fois les formalités administratives accomplies, passez au moyen de transport. Si vous prenez l’avion, vous pouvez faire une escale à San Francisco, à Sacramento, à San Diego ou à Los Angeles. Cela dépend de votre lieu de départ. Quoi qu’il en soit, n’oubliez pas de tenir compte de la limite de poids de bagage en soute dans le cas d’un vol international.

Pour aller en Californie, vous pouvez également prendre le train ou voyager en voiture. Dans la première option, n’oubliez pas de faire une réservation pour éviter les désagréments.

Bien déterminer la période pour partir en Californie

Pour déterminer la période durant laquelle vous rendre en Californie, tenez compte des activités que vous souhaitez faire. Par exemple, pour assister au Spring Break ou au festival de Coachella, renseignez-vous sur leurs dates exactes. Cela vous permet entre autres de choisir un autre moment si vous ne souhaitez pas assister à ces différents événements.

La météo est un autre critère à considérer afin de choisir la bonne période pour partir en Californie. Pour profiter du soleil par exemple ou pour se baigner, mieux vaut partir en mai, en juin, en septembre ou en octobre. Par contre, si vous souhaitez simplement profiter d’une température agréable et du beau temps, choisissez le mois de janvier, de février, de mars, d’avril ou de décembre.

Réserver son hébergement

Lorsque vous avez déterminé la période durant laquelle vous allez vous rendre en Californie, il est temps de choisir votre hébergement. Vous pouvez opter pour un camping ou pour un hôtel. Quel que soit le type d’hébergement en Californie que vous avez sélectionné, n’oubliez pas de faire une réservation.

Établir un planning de voyage

Dans le cadre d’un voyage en Californie, l’élaboration d’un planning est recommandée. Il indique les routes à emprunter selon le parcours que vous avez sélectionné. Pensez également à y mentionner les différentes activités à faire : exposition, randonnée, excursion, balade, etc. N’oubliez pas non plus d’y renseigner les heures du lever et du coucher ainsi que des visites guidées et des excursions programmées.

Bref, voilà en quelques mots les conseils pratiques pour bien préparer un voyage en Californie. Pour éviter de penser à tous ces détails, vous pouvez très bien prendre contact avec une entreprise spécialisée. Vous pouvez avoir recours au bouche-à-oreille ou vous renseigner directement auprès des établissements concernés. Quoi qu’il en soit, vous êtes libre de choisir le moyen de transport et l’hébergement qui répondent au mieux à vos attentes.

Top 5 des parcs animaliers les plus visités à La Réunion

La Réunion n’est pas qu’une région française qui fascine par la diversité de sa nature et ses merveilleux paysages. Elle renferme également de nombreux parcs animaliers qui constituent  les centres d’intérêt des visiteurs. Observer les tortures et les poissons dans les aquariums est l’une des activités principales de ces parcs. En voici 5 qui sont les plus visités.

Aquarium de la Réunion

Pouvant se faire en transport public, la visite de l’aquarium de la Réunion passe par la découverte de plusieurs paysages impressionnants. L’aventure commence en effet par l’ exploration des falaises volcaniques avant de finir par l’observation près de l’aquarium. Ce dernier renferme de nombreux espèces animales marines dont :

  •       Le récif corallien ;
  •       Le lagon ;
  •       Le plancton ;
  •       Les requins, etc.

Cet aquarium compte environ 700 poissons coralliens et une grande diversité de coraux. L’ambiance pendant l’observation est gaie et la visite peut se faire bien évidemment accompagnée des enfants. L’aquarium de la Réunion s’ouvre tous les jours de la semaine.

Kélonia – l’observatoire des tortues marines

Comparativement au parc précédent, Kélonia est un observatoire de tortues marines réparti autour de 500 m³ de bassins d’eau de mer. Abritant des locaux scientifiques et pédagogiques d’environ 1500 m2 d’espaces extérieurs, ce parc est aussi un centre de sensibilisation à l’environnement.

Connu comme l’un des meilleurs parcs de la Réunion, il contribue à la protection des tortues marines dans la région ainsi que dans l’océan indien. Les tortues malades y sont accueillies et soignées pour être relâchées en mer.

Par ailleurs, Kelonia propose une exposition des multiples usages réservés aux écailles de tortues ayant vécu jusqu’au XXe siècle. À noter que le centre est doté d’une boutique vitrine donnant une belle vue sur des produits dénommés éco-citoyens.

Zoo parc de la Réunion

S’étendant sur environ 4 hectares de superficie, le zoo parc de la Réunion est dédié aux soins des animaux de diverses races. Il faut dire que ce parc ne contient pas que les espèces marines. Les oiseaux entre autres y sont accueillis. La visite des lieux s’articule autour des animations dirigées par un guide qui renseigne aussi sur tout un tas d’aspects pédagogiques.

Les spectacles ont également lieu deux fois dans une journée pour égayer les visiteurs. Alors qu’il a ouvert en 2021 à l’île de La Réunion, ce site séduit les visiteurs et en attire davantage. De nombreuses autres espèces animales seraient en cours d’acheminement pour le site.

Croc parc

Situé au centre de la forêt de l’Etang-Salé, le Croc parc abrite des crocodiles du Nil. Pour découvrir ou voir de plus près cette race animale, c’est l’endroit idéal. Les spectacles les plus suivis de ces animaux sont ceux pendant lesquels ils lézardent les bords du bassin. À noter que les visiteurs ont la possibilité de participer à leurs repas tous les mercredis et dimanches à partir de 16h.

Par ailleurs, le Croc parc ne compte pas que des crocodiles. Les tortues Radiata de Madagascar, les iguanes, les lémuriens, etc. sont autant d’autres animaux du site. C’est en effet l’un des parcs animaliers les plus visités sur cette île.

Le jardin des tortues

Le jardin des tortues véhicule l’histoire de son propriétaire Alfred. Ce dernier est un passionné de tortues et de plantes tropicales. Construit sur environ 6000 m2 de terrain végétalisé, ce jardin abrite environ 400 tortues d’espèces différentes avec plus de 200 tortues des Seychelles.

La découverte du parc est possible à l’aide d’un responsable animalier et se déroule autour de l’Etang-Salé-les-Bains. Envie de découvrir tous ces merveilleux parcs animaliers ? Il est possible de se faire accompagner par une entreprise de transport qualifiée.  TRANSPORT L’OISEAU BLEU est un professionnel dans le secteur.

Top 4 des tunnels de lave à découvrir à la Réunion

La Réunion possède plusieurs tunnels de lave spectaculaires. Pendant votre séjour sur l’île, ne manquez pas de visiter au moins un de ces tunnels pour vivre une expérience unique. Découvrez nos sélections de tunnels de lave à visiter absolument à la Réunion dans cet article.

Coulée 2004

La coulée 2004, le plus long tunnel de lave de l’île, est un des incontournables de La Réunion. Ses 6,5 km de longueur et ses 350 m de dénivelé attirent principalement les touristes. Son intérieur est principalement recouvert de stalactites, de stalagmites et de rivières de lave figée avec des couleurs chocolat et gris métallisé. Vous pouvez aussi profiter d’un long tronçon aveugle de 1 400 m sans avoir accès à la lumière. Il existe 3 circuits dans le tunnel de lave coulée 2004 :

– le circuit « découverte sous terre » : le circuit dure environ 2 h 30 et vous fera découvrir des parois vitrifiées, des banquettes de lave, des cascades de lave, etc. ;

– le circuit « traversée sous terre » : ce circuit permet d’observer des formations basaltiques spectaculaires et des magnifiques puits de lumière dans des zones peu fréquentées ;

– le circuit « sportif sous terre » : la visite se passe généralement dans des zones reculées où les laves sont encore relativement intactes en traversant un réseau étroit et labyrinthique.

Demandez à un spécialiste de transfert sur site de randonnée à La Réunion de vous y emmener.

Tunnel de la « Caverne des gendarmes »

Le tunnel de la « Caverne des gendarmes » attire moins de visiteurs à cause de son aspect spéléologique. En effet, vous êtes contraint de marcher pendant environ 45 minutes en forêt avant d’accéder à ce tunnel à Saint-Philippe. Profitez-en pour découvrir les plantations de vanille, l’écosystème, la faune et la flore de la Réunion en chemin. Par ailleurs, le tunnel a été formé à la suite d’une éruption en 1776. Ce phénomène a produit une oxydation au sol, ce qui explique la couleur rouge de ce dernier. Bien que l’entrée du tunnel soit bouchée par quelques troncs d’arbres, l’accès y est facile. En y pénétrant de quelques mètres, vous pouvez apprécier sa taille avant de faire un demi-tour. Si vous vous munissez d’équipements adéquats (lampe et casque), vous pouvez poursuivre votre chemin pour apprécier les couleurs chaudes du sol. Demandez à un professionnel du transport touristique de vous récupérer au croisement de la route de la Pointe une fois sorti du sentier.

Tunnel de lave des lichens

Très peu fréquenté, le tunnel de lave des lichens à Sainte-Rose est apprécié pour ses laves restées intactes. De plus, celles-ci sont encore régulièrement en phase de gonflement depuis sa découverte en 1998. Grâce à ses représentations géologiques géantes, il est l’un des plus beaux tunnels de lave à La Réunion. Toutefois, il faut avoir de très bonnes conditions physiques pour parcourir le tunnel de lave des lichens. Outre ces 500 m de marche d’accès, plusieurs passages vous obligent à ramper ou à vous mettre en position allongée.

Tunnel de la coulée de 1998

Il faut consacrer une journée entière pour visiter le tunnel de la coulée de 1998. Il est facile d’y accéder malgré les 350 m de dénivelé positif, les 500 m de longueur et plusieurs heures de marche. Tout au long du chemin, appréciez les stalactites, les stalagmites, les dents de lave et la couleur rouge du sol. La surface du sol est plus ou moins escarpée avec un accès assez vertigineux. En ce sens, l’excursion volcanique dans ce tunnel est plutôt réservée aux personnes ayant un esprit aventureux. D’ailleurs, il faut que le Piton de la Fournaise ne soit pas en phase de gonflement pour que la visite ait lieu.