Archives par mot-clé : Avantages de l’entretien d’un bateau

Quel entretien pour le moteur d’un bateau ?

Le bateau est une embarcation destinée à la navigation intérieure ou en haute mer. Il permet diverses activités : de plaisance, professionnel ou même militaire. Si l’homme a déjà utilisé ce moyen de déplacement depuis plus de 50 siècles avant notre ère, il fallait attendre le XIXème siècle pour voir apparaître les premiers bateaux motorisés. De nos jours, les pétroliers, qui pèsent parfois plusieurs dizaines de milliers de tonnes, sont propulsés par des puissants moteurs.

L’entretien du moteur de bateau

Mais quelle que soit la taille d’un bateau, l’entretien du bâtiment en général, et du moteur en particulier, est nécessaire pour assurer son bon fonctionnement et sa sécurité. Pour les gros bateaux (paquebots, porte-conteneurs, pétroliers ou porte-avions), l’entretien est assuré par des mécaniciens à bord et dans des chantiers de réparation navale, suivant un protocole précis. Pour les petits bateaux, dont ceux qui ne requièrent pas de permis de conduire, le contrôle et les entretiens sont moins rigoureux.

Mais pour les petits bateaux de plaisance ou de pêche, l’entretien et la réparation sont confiés à des sociétés de réparation navale. À l’instar des voitures, les bateaux de plaisance ont besoin d’un entretien régulier. Une révision de moteur doit se faire toutes les 100 heures. Le vidange d’huile est à effectuer à chaque début de saison.

À noter que la salinité de l’eau marine rend cet entretien indispensable, même si le moteur est en hivernage.

Quels sont les avantages d’un entretien du moteur ?

Le principal avantage d’un moteur bien entretenu est sa longévité. En effet, cela prolonge la durée de vie d’un moteur hors-bord jusqu’à 8 000 heures. Mais l’avantage est le même pour d’autres types de moteur (électrique ou à réaction). En plus, cela permet de réaliser considérablement des économies de carburant.

Les moteurs diesel ne sont pas forcément les plus puissants, mais plus faciles à entretenir et plus fiables. Et sachez que si vous avez acheté un bateau ou un moteur d’occasion, il est préférable de le faire réviser par un professionnel avant l’utilisation.

Comment se déroule l’entretien du moteur d’un bateau ?

La meilleure façon de s’assurer que l’entretien s’effectue dans les règles est de tenir un carnet de bord. Il convient d’y noter toutes les interventions faites sur le moteur de bateau, dont les principales actions que vous pouvez faire vous-même, sont les suivantes :

‒ le nettoyage du filtre à air, qui doit se faire au moins toutes les 500 heures d’utilisation du bateau,

‒ le remplacement du filtre à air, à effectuer tous les 60 000 km,

‒ le changement de filtre à huile, à chaque vidange d’huile, en début de saison. En effet, même si le bateau est moyennement utilisé, l’huile a tendance à s’oxyder pendant l’hivernage,

‒ la vérification de la courroie de distribution. A priori, elle doit être remplacée tous les 140 000 km, mais il convient d’avoir une courroie de rechange,

‒ vérification de la courroie d’alternateur, qui doit se faire tous les deux ans,

‒ la vérification du refroidissement (turbine de pompe à eau) et le remplacement après 250 heures d’utilisation,

‒ vérification des anodes pour prévenir la corrosion.

‒ le nettoyage régulier du bloc-moteur.

Le dessalage du bloc-moteur

C’est un type d’entretien à effectuer au moins 3 fois par an pour les bateaux, donc l’utilisation est fréquente (comme les bateaux de pêche). L’opération consiste à nettoyer toute trace de sel et à appliquer un produit hydrofuge. Cela permet de protéger le moteur contre la corrosion.

Mais avant la remise en eau, la révision générale du moteur est nécessaire pour éviter les éventuels désagréments en haute mer et pour être certain que votre bateau est toujours en parfait état. Elle doit être effectué par un professionnel. Poli Marine, en Porto Vecchio, en Corse entretiennent des bateaux, mais s’occupe aussi de location, de vente de bateaux d’occasion, de gardiennage et d’hivernage.