5 temples bouddhistes à visiter en Asie

Quelques temples bouddhiste

L’Asie est un continent merveilleux sur lequel se trouvent quelques-uns des plus beaux pays du monde. Ses cultures et ses traditions fascinent le monde et attirent de plus en plus de touristes. L’Asie regorge de milliers de temples bouddhistes de grande beauté. Il est donc impossible de tous les visiter pendant un voyage. Voici une sélection de temples bouddhistes qu’il faut absolument visiter en Asie. 

Le Temple Fayuan

Situé à Pékin, Fayuan est le plus vieux temple bouddhiste de la région. Édifié en 645 par l’empereur Tang Taizhong, le temple Fayuan rend hommage aux soldats morts dans la guerre contre les tribus du nord. Actuellement, le temple renferme cinq halls, une bibliothèque bouddhiste et le Collège bouddhiste de Chine. Vous trouverez au pavillon Pilu du temple, une statue de Bouddhas à 5 visages fabriqué en bronze sous les Ming. Elle présente 4 bouddhas, le regard fixé dans des directions différentes, avec le bouddha Pilu au-dessus de leurs têtes. Dans le dernier hall se trouve un bouddha en bois couché mesurant plus de 8 mètres de haut. Les saisons idéales pour visiter cette merveille sont au printemps et en été. 

Le Temple Angkor Vat

Ce temple fait la fierté du Cambodge. Il est même imprimé sur le drapeau du pays. Il impressionne par son architecture et la culture khmères qu’elle révèle au monde entier. Il est réputé comme étant le plus grand édifice religieux du monde. L’enceinte du temple s’étend sur 1 km² et est construit sur trois niveaux coiffés par une tour centrale. Les murs du temple portent des gravures et des bas-reliefs qui résistent malgré tout aux intempéries. Ce n’est qu’au 12e siècle que le temple Angkor Vat est devenu un temple bouddhiste, car à l’origine c’était un temple hindou. Pour profiter au mieux de votre visite, il est recommandé d’y aller au mois de juin ou juillet.

Le Temple des Lamas

Situé en Chine, plus précisément à Pékin, le temple des Lamas est l’un des plus grands temples tibétains d’Asie. À l’origine, le temple était la demeure du prince Yongzhen. À sa mort en 1735, il fut enterré dans une des chambres du palais. Il a été converti en temple en 1744. Le temple s’étend sur plus de 66 500 m² et renferme environ 1 134 salles et sept cours intérieures. Au sein du temple se trouve la statue en bronze de Tsongkapa, pionnier de la secte Gelugpa qui mesure 6 mètres de haut. Le temple est toujours en activité. La période idéale pour la visite est du mois d’avril à octobre.

Le temple de Borobudur

Bâti aux 8e et 9e siècles sur l’île de Java en Indonésie, le temple Borobudur est l’un des monuments incontournables de l’Indonésie. Il reçoit chaque année, plus de 2 millions de visiteurs. En effet, c’est le plus grand temple bouddhiste au monde. Cela lui a valu d’être classé au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO. Érigé sur trois niveaux, il se démarque par ses ornements en forme de cloches arrangées en groupe de cinq. La visite du temple Borobudur vous permet de contempler le volcan Merapi qui est toujours actif. Cependant, évitez d’y aller les weekends et jours fériés parce qu’il pourrait être bondé de visiteurs.

Le temple de Wat Chai Watthanaram

Le temple de Wat Chai Watthanaram est certainement le plus beau monument du Royaume d’Ayutthaya. Il a été bâti en 1630 par l’empereur Prasat Thong pour célébrer sa mère. Elle se trouve à l’ouest de la Thaïlande sur la rive occidentale du fleuve Chao Phraya. Ce temple est reconnaissable par son Prang Central de plus de 30 mètres de hauteur, encerclé par quatre autres Prang moins imposants. Il a fallu plus de 20 ans pour terminer la construction. Le moment idéal pour visiter ce temple est le matin dès 6 h avant l’arrivée de la foule. Également, la visite en fin d’après-midi vous permet d’admirer le coucher du soleil. 

Retour en haut